Naissance d’un roman IV: L’histoire, enfin.

T: toujours le jour 2

Suite logique de mon  dernier post « Rêver l’histoire » et même son illustration. Car peut être devrais- je en arriver au moment où je vous dis ce que j’ai imaginé, ce que mon roman va raconter. Vous savez déjà , en gros, très gros, le message que je souhaite faire passer. Je vous l’ai dit dans la première partie de la saga « Naissance d’un roman » , ici.  Dans cet épisode de la saga, nous entrons donc dans du plus concret.  Je vais partager avec vous le sujet de mon roman. Ce que j’ai imaginé.

Je voudrais bien vous donner le titre du roman, mais il se trouve que je ne l’ai pas encore – cela viendra. J’ai imaginé une histoire de science fiction , mais attention, on est loin du genre guerres intergalactiques et des histoires pleines d’actions où il y a des explosions partout, des extraterrestres verts et cie. Mais alors pas du tout!

L’histoire se passe d’abord sur Terre en l’an 2013, c’est celle d’une jeune femme, Emmanuelle Poussin, qui exerce le métier d’ethnologue. A cette époque pas très lointaine, le Monde est en pleine débandade, c’est la Révolution. C’est dans ce contexte tendu qu’Emmanuelle va faire une rencontre extraordinaire qui va chambouler sa vie – et celle de la Terre par la même occasion. Elle rencontre le bel Ardamir, un humain comme elle qui va l’emmener loin, plus loin qu’elle n’a jamais été, elle qui pourtant a plusieurs fois fait le tour du monde. Il va l’emmener dans une autre galaxie, où coexistent deux grandes puissances proposant deux idéologies et deux modèles sociaux opposés: l’Union Galactique, et L’Empire. L’une représentant un Idéal tandis que l’autre représente non pas le mal, mais la Réalité (car c’est un modèle assez proche de la Terre) . C’est au travers de cette société idéale que je vais montrer ce que pourrait être notre monde ici sur Terre, et que ce monde est aujourd’hui possible (car mon héros étant ethnologue, je vais pouvoir par son intermédiaire présenter en détail l’organisation de cette société idéale).

La fin en revanche, je ne la dirai pas, vous pensez bien. Ni même l’intrigue. Je me contenterai de vous donner le résumé et des extraits au fur et à mesure que se construit le roman, car je ne voudrai pas vous gâcher le plaisir de la découverte et de la surprise en vous donnant aujourd’hui toutes les clefs. (Puisque j’ai dans l’espoir bien sûr, que vous lirez mon roman 😉 )

Publicités
Catégories : Naissance d'un roman | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Naissance d’un roman IV: L’histoire, enfin.

  1. Pingback: La société idéale – encore une utopie! « Le poids de ma plume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :