La mise à mort du Travail

En rapport avec mon billet « Un monde sans argent »

Ce n’est pas exactement le thème abordé mais ça s’y rapporte grandement quand même car c’est une critique et une dénonciation directe du Système dans lequel nous vivons:  je vous conseille vivement de regarder si ce n’est pas déjà fait, le documentaire en Trois parties « La Mise à mort du Travail » de jean Robert Viallet : La Destruction, L’Aliénation et la Dépossession.

Ces films sont extrémement bien faits, avec de belles images, de l’art, de la sensibilité, on voit que le réalisateur et son équipe ont travaillés dur, que le sujet est bien cerné et étudié , et en plus il y’a du Beau dans ces images. C’est tout à fait boulversant. Le pire, c’est que j’ai un exemple personnel pour chaque cas montré chez les employés: je sais que c’est vrai, que c’est vraiment comme ça, je l’ai vu de mes yeux et entendu de mes oreilles.

Le montage est très fin, très réussi : on part du bas – les petites gens – et on remonte les rouages du système jusqu’en haut- les grands patrons.  Mais ce ne sont pas même les grands patrons qui sont attaqués, non, ils sont finalement eux aussi des victimes du Système, des gens à qui on a bourré le crâne comme des dindes de Noël farcies.

Extrait :

Publicités
Catégories : Critiques, J'accuse! | Étiquettes : , , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “La mise à mort du Travail

  1. Pingback: Un monde sans argent? « Le poids de ma plume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :