Noir tu es, bête et pauvre tu resteras

Noir tu es, bête et pauvre tu resteras

Parce que la génétique le dit. Attention, The Economist à lâché une bombe à retardement! Enfin, pas le journal, mais la recherche dont il parle. J’ai déjà pu constater avec horreur les réactions de ces gens qui se targuent d’être des réalistes, et qui trouvent là une justification aux inégalités sociales ethniques, au racisme , car aujourd’hui, c’est prouvé par la génétique. C’est prouvé, nous les blancs d’Occident sommes plus développés que les autres, plus intelligents, meilleurs, c’est pour ça qu’on a le droit d’écraser les autres. C’est justifiable. C’est réaliste. C’est dans la nature humaine.

Voilà ce que j’ai trouvé dans un blog , « L’Occident », parmi d’autres:

« Pour résumer ce que l’article montre (pas forcément seulement dans les passages traduits) :
– les différences génétiques entre races, ethnies et classes existent bien et sont énormes.
– ces différences entraînent des capacités cognitives et physique totalement différentes.
– certains peuples « sont en avance » dans leur évolution par rapport aux autres.  (Vu la référence à la colonisation, on suppose que les eurasiens sont en avance, et les noirs en retard).
– ces différences génétiques ont créé un avantage comparatif économique pour certaines races.

Peut être que les milieux économiques commencent à se rendre compte que le Monde ne sera plus totalement semblable lorsque les populations européennes auront disparus et auront été remplacées par des africains. Mieux vaut un ouvrier européen revendicatif à 1000 € par mois mais doté d’un QI de 100 et ne coutant pas cher à la société en terme de police, éducation, que 100 ouvriers africains à 10 € par mois à 70 de QI. »

J’éspère que cela en choquera quelques uns.

Que dit ce fameux article? Traduction:


(…)

Pour résumer, la nouvelle génétique va révéler beaucoup moins que ce qu’elle espérait en matière de soin des maladies. Mais elle révélera, beaucoup plus dans le domaine de l’évolution humaine et des inégalités, notamment en matière de différences entre les classes, les ethnies et les races.

Une fois l’ADN analysé à travers le monde, la science aura une vue panoramique des variations génétiques entre les races, les ethnies et les régions. On commencera alors à reconstruire un arbre généalogique détaillé qui lie tout les être humains, tout en découvrant des nombreuses surprises à propos des paternités mal attribuées et des liens cachés entre classes, castes, régions et ethnies.

On identifiera aussi les nombreux gènes qui créent les différences physiques et mentales à travers les populations, et on sera capable de déterminer quand ce gène est né. Certaines de ces différences sont probablement apparues très récemment dans l’Histoire. Grégory Cochran et Henry Harpending ont montré dans « L’explosion d’il y a 10 000 ans », que certains groupes humains ont vu l’accélération de l’évolution des changements durant les derniers millénaires, bénéficiant ainsi de la nouvelle diversité génétique créée précédemment dans des populations bien plus larges en réponse aux nouveaux défis dans le domaine de la survie, de la reproduction ainsi que dans le domaine social. Ces nouveaux défis ayant été introduit par l’agriculture, les villes, la division du travail, et les classes sociales. D’autres groupes humains n’ont pas subit  cette évolution dans le passé et ne le connaissent que depuis quelques centaines d’années lorsqu’ils ont été en contact avec la colonisation, et trop souvent, l’extermination.

Si le passage de l’étude du Génome global au séquencement fait apparaître des preuves de faits politiquement incorrects et moralement déconcertants, on peut s’attendre à avoir les habituelles réactions idéologiques, du rétro racisme nationaliste des conservateurs au déni outrageux de la gauche. Les rares qui comprennent réellement la génétique gagneront une vue plus claire et une connaissance désintéressée de l’extraordinaire biodiversité au sein de notre espèce et notamment une vue plus claire des probables avantages comparatifs entre les différentes économies.

Les réactions des rétros- racistes nationalistes ne se sont pas faites attendre, et voilà pour la réaction de la « gauche » (blank-slate liberals dans l’article original. Blank Slate est l’idée selon laquelle les individus sont le produit de leur environnement et de leur culture, et que l’on peut mettre en place une infinité de modèles sociaux possibles, permettant le progrès social. C’est tout à fait là où je me situe!)

Ce qui me choque, et que je redoute, c’est la reprise de ces recherches pour justifier toutes les formes d’inégalités possibles et même les donner pour normales, « c’est ainsi que c’est et que ça doit être ». Mais il me semble que l’article a été écrit au futur. J’estime n’avoir aucune preuve me permettant de dire qu’un Noir est génétiquement inférieur à un Blanc comme le suggère l’auteur du blog cité plus haut.

De plus, l’article ne dit pas que certains peuples sont en avance par rapport à d’autres ( en particulier l’Occident ) toujours d’après l’auteur de ce blog. L’article dit que certains peuples ayant été depuis plus ou moins longtemps en contact avec d’autres peuples plus importants sur le plan démographique ont connu un brassage génétique que d’autres peuples n’ont pas connu ,ou tardivement, en raison de leur isolement. Ils n’ont donc pas évolué dans le même sens que cette « masse » génétiquement brassée et diversifiée, en contact, et ont, en effet, souvent connu l’extermination. Si nous ne les avions pas exterminés, ils auraient pu nous apprendre bien des choses que nous tentons maintenant de découvrir avec nos truelles et nos pinceaux sur les sites archéologiques.

Je déteste mais alors je déteste les gens qui modifient le sens des propos et qui les reprennent ensuite pour leur faire dire ce qu’ils ne disent pas. Et qui, par dessus le marché, se disent « réalistes » , alors qu’ils disent simplement n’importe quoi.

Que faut-il comprendre de cet article?

Que pour l’instant il ne nous dit pas grand chose (il est écrit au futur, nous n’avons aucune donnée concernant ces recherches en génétique actuellement).

Que cette « nouvelle génétique » pourrait bien faire apparaître concrètement le lien entre nos gènes et l’histoire, l’environnement, la culture.

Elle pourrait en effet expliquer en partie l’existence d’inégalités passées ou présentes – mais en aucun cas les justifier.

Pourquoi pas les justifier? Parce qu’il n’y a pas que nos gènes qui nous conditionnent. Parce qu’on a aussi un cerveau, et un esprit qui l’habite. Parce qu’on a la possibilité de choisir, parce que nous sommes des êtres «infinis » dans le sens où chaque nouvelle expérience, chaque nouvelle pensée nous change et modifie notre cerveau. Je vais d’ailleurs publier un article sur la plasticité cérébrale qui est, à mon sens, une découverte vraiment excitante et qui prouve que nos gènes sont très loin de tout déterminer des êtres humains. Il faut faire très attention à ce que l’on lit dans les gènes. Il y’a bien des gens qui ont un gène qui les prédisposent à telle ou telle maladie et qui pourtant ne la développent jamais. Attention, donc, vraiment, attention aux résultats de cette nouvelle génétique qui sont certes intéressants mais qu’il ne faudra tout de même prendre avec des pincettes afin d’éviter les dérives. Les gènes ne font en aucun cas de nous des êtres prédéterminés, ils ne nous définissent pas totalement, ils ne fixent en aucun cas un individu ou une population dans un « état » immuable. La preuve est même dans l’article qui dit que certains changements sont apparus récemment. Même les gènes n’y échappent pas. Je souhaite vraiment de toutes mes forces que cette recherche ne conduira pas à justifier et accepter tout un tas de dérives absurdes que nous avons tant combattues! Sinon, l’humanité perdra ce qui faisait sa force et sa beauté. Sinon, un homme ne sera jamais rien de plus qu’un vautour. Sinon, autant retourner dans la jungle et se plier aux lois cruelles de la Nature que nous n’avons jamais cesser de dépasser avec nos propres lois!

Nier l’égalité?

Parce que cette question est liée au débat qu’ouvre cette nouvelle recherche en génétique. Les « rétros-racistes- nationalistes » disent que l’égalité n’existe pas , que les individus ne naissent en aucun cas égaux et ne partent pas avec le même bagage dans la vie.

Pour une fois, je suis d’accord avec eux. L’égalité n’existe pas dans la Nature, c’est l’Homme qui l’a inventé. Parce que comme je l’ai déjà dit, l’Homme ne cesse de vouloir dépasser la Nature avec ses propres lois. Là où je ne les rejoins plus, c’est quand eux disent que parce que l’égalité n’est pas naturelle, elle n’a pas de raison d’être. En ce cas, je me demande à quoi nous sert notre incroyable capacité à penser, à imaginer, à inventer, si on ne peux pas l’utiliser pour rendre le monde meilleur. Par meilleur j’entends « le plus agréable possible pour le plus grand nombre d’entre nous, qui que nous soyons ».

Dire que tous les hommes sont égaux, c’est dire qu’ils sont égaux en droits, même et surtout parce qu’ils ne le sont pas par nature. Et ça , je ne suis pas prête de le remettre en cause. La génétique peut prouver que nous ne sommes pas égaux par nature, je m’en fiche, je le savais déjà. L’important , c’est d’avoir dépassé la loi du plus fort, de savoir composer avec nos différences qui nous enrichissent, de considérer que chaque vie compte! Que nous sommes égaux en droits et que cela mérite d’être défendu quoi qu’il en coûte.

Publicités
Catégories : J'accuse! | Étiquettes : , , , , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Noir tu es, bête et pauvre tu resteras

  1. Pingback: La plus grande découverte scientifique du XXIe siècle… « Le poids de ma plume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :