N’avons nous de limites que celles de notre imagination?

Interview de Alain Minc :

 » (…) Il n’y a pas d’autre cadre que l’économie mondialisée.  Il y aura 30 % de gens qui font semblant d’imaginer qu’on peut faire autrement, et entre 60 et 70% qui voteront pour les partis de gouvernement.

« Le monde est ce qu’il est, on peut regretter qu’il le soit, mais on ne peut pas le changer. Ce débat sur la « démondialisation », personne ne le comprend dans le monde : Dilma Rousseff, pas plus que Lula, ne comprend un mot de ce que vous venez de dire. Je ne parle même pas des Indiens, des Chinois ou des Américains. Si les socialistes vont uniquement sur ce terrain là, ils ne connaîtront que l’opposition ! Le monde est ce qu’il est et dans ce monde tel qu’il est, chacun agit en fonction de son idiosyncrasie et des forces sociales qu’il représente. Je suis plus marxiste que vous, je crois aux forces sociales, et je crois qu’une politique fiscale reproduit nécessairement le jeu des forces sociales. Mais penser qu’il y a un monde alternatif… foutaise, foutaise ! »

(…)

 » C’est devenu le cas, on  n’y peut rien. Comme je l’ai dit à ce pauvre Montebourg dans un débat sur la « démondialisation », c’est formidable cette croisade qui commence à Chalon-sur-Saône et ne peut que se finir triomphante à Pékin. C’est très sympathique ce que dit Montebourg, mais qu’il aille convaincre les 400 millions de Chinois pour qui la mondialisation fabrique leur entrée dans la classe moyenne !


Les Simspons, Krusty le Clown, sur des T shirts réalisés en Chine : « Nos T-shirt sont fait par des enfants, pour les enfants! Ca leur permet de survivre alors achetez en! »  (saison 16 « Bart business »)

 

D’abord, on parle d’un candidat aux primaires pour une éventuelle élection présidentielle, et il me semble donc que c’est les français qu’il faut convaincre et non pas les chinois. Ensuite, les conditions de travail en Chine sont-elles envieuses? Hum. La mondialisation aura sans doute été pour la Chine bénéfique sur le plan financier mais encore une fois sur le plan humain, on peut s’interroger. Mais ce n’est pas là ce qui intéresse Monsieur Minc, qui lui est un homme rationnel et se base donc sur la réalité des choses, une réalité immuable et inéluctable. Eh oui, aucun autre monde n’est possible, il est ce qu’il est bonnes gens, il faut faire avec.

Je crois  que en tout temps et tout lieu l’homme se fixe des limites imaginaires, ces limites étant relatives à des visions du monde, des représentations, des croyances, qui les déterminent.  Ce n’est pas notre imagination qui est limitée, ce sont nos conditionnements qui limitent notre imagination. 

Mr Minc est un bel exemple d’étroitesse d’esprit, comme si celui ci avait un filtre puissant à l’entrée qui limite dès le départ son maigre horizon de pensée. Ou alors, il est simplement hypocrite.

A mon avis, des approches très différentes peuvent être toutes les deux rationnelles, tout dépend de la logique qu’on met en oeuvre. Est ce qu’on veut des hommes au service de l’économie (logique Mincienne) ou une économie au service des hommes (logique Montebourgienne) . Dans les deux cas, la logique est différente, mais non pas moins rationnelle. A Entendre Mr Minc, être rationnel c’est être capitaliste et libéral, et être réaliste, c’est dire que les choses ne peuvent pas être changées. Tous les autres sont des « débiles » et des utopistes rêveurs méprisants. Si cela ce n’est pas de l’étroitesse d’esprit, alors..

Une chose est sûre, ce ne sont pas les gens comme Minc qui changent le monde. Ni ne font avancer la pensée, les idées. Pour moi, ce sont soit des hypocrites qui savent très bien ce qu’ils disent et ce que ça implique mais qui , profitant du système , les choses étant bien comme elles sont de leur point de vue, défendent cette idéologie. Soit ce sont simplement des gens très limités sur le plan intellectuel, qui sont incapable de penser « out of the box ». Alors soit, qu’ils restent dans leur petit monde étriqué, mais qu’ils soient au moins respectueux de la parole des autres. Ces gens là sont incapables de dialogue, d’ailleurs ils ne le veulent pas: il n y a qu’une seule façon pour le monde d’être. Ils oublient que si le monde est ce qu’il est, c’est en raison de choix qui ont été opérés. Le monde peut être différent si on opère nos choix selon une logique différente . Et puis « le Monde », ce n’est pas une chose uniforme. Il existe bien des cultures et bien des visions du monde, qui montrent qu’il y a bien des façons de vivre ensemble. Mais pour envisager un monde autre, encore faut-il être capable de sortir de sa petite bulle .

Publicités
Catégories : J'accuse! | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :