Amour et liberté

Aimer un être libre et vagabond, se lier à lui, c’est se condamner soi même à la solitude intérieure, car c’est comme aimer le vent: parfois il est là tout entier s’élevant en bourrasques sauvages et désordonnées, d’autres fois l’on ne perçoit que son souffle lointain et silencieux. Il arrive qu’il soit totalement absent, et en été, la chaleur accable celui qui  désire tant le vent… sauf au bord de l’Océan , mais là plus qu’ailleurs, le Vent parfumé de sel a le goût des larmes et l’horizon bleu interminable ne fait que rappeler l’absence . Que peux t-il y avoir de plus intolérable quand on aime ?

Quand l’absent revient, viennent les larmes de joie, le bonheur enfin retrouvé, la fougue… mais très vite la liberté arrache à nouveau l’être aimé avant de le catapulter de  l’autre côté de l’Océan, et l’on ne pleure plus de joie mais de rage et de désespoir.

Voilà la colère, la jalousie, la douleur si profonde qu’elle vous prend aux tripes et vous presse le coeur comme pour en faire sortir tout le sang… on a envie de le haïr, de le lier bras et jambes pour ne plus qu’il s’échappe , de l’assommer pour ne pas qu’il gémisse et que peut être, il oublie..

On  se bat pour la liberté, mais on se donne par amour.  La liberté est une lutte de tous les instants, un conflit intérieur, un tourment permanent, quand l’amour est une promesse de paix et de protection, un fluide lumineux qui fait tressaillir les corps juste d’un regard…

Publicités
Catégories : Poésie et prose | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :