Badineries atrabilaires

 Le logorallye est un exercice qui consiste à inclure dans un texte un certain nombre de mots imposés au départ, même (et surtout !) quand ces mots semblent ne pas avoir grand rapport entre eux. On complique la chose en demandant que les mots soient insérés dans l’ordre dans lequel ils ont été donnés !

Mots imposés: homérique, sempiternellement, badin, brindezingue, pétulance, ubuesque, atrabilaire, fangeux, indolent, mutin, concupiscent, accorte, lubrique

Cet homme, affublé d’une tenue des plus homériques avec son grand chapeau pendant et son pantalon à clous rentré dans des bottes extravagantes de couleurs inassorties, affichait sempiternellement cet air badin. Quand il était au bar le soir avec son équipe de brindezingues qu’il ne quittait pour ainsi dire jamais, l’ambiance tournait à la pétulance, voir à la bouffonerie. Moi qui suis plutôt d’une nature atrabilaire, je ne pouvais supporter cette fangeuse mascarade et je pensais parfois en venir à des techniques plus ubuesques pour les faire cesser. Mais Cécilia avait été dotée d’une bien meilleure nature que moi ; elle était de ces femmes indolentes que rien n’affecte ni ne dérange, et à ce point débonnaire que je me demandais parfois si elle n’était pas un peu jocrisse sur les bords.

Il y’avait une autre femme au visage mutin que je voyais souvent dans les parages, elle semblait apprécier cette bande d’excentriques que moi je mourrai d’envie d’étrangler. Cela dit, elle était d’une beauté céleste, magistrale, et tous les regards concupiscents des hommes se  fixaient sur elle quand elle passait, ce qui provoquait chez moi une inextinguible aversion. En effet, rien ne me révulse plus que ces yeux lubriques et libidineux lorgnant les  formes engageantes d’une femme bien accorte, attendu qu’elle n’en demeure pas moins une femme, un être humain qui ne mérite pas d’être regardé ainsi. Comment s’accommodait-elle de ces regards ? Comment  pouvait-elle les supporter sans mot dire ? Je me le demande encore. Si j’étais une femme, je crois que je répondrais à leurs regards de la manière la plus menaçante qui soit. Je crois que je leur arracherais les yeux ! Mais il me semble que cette divine créature avait accepté son sort, partant du fait que chaque médaille à son revers et que celle de la beauté devait être la concupiscence.

Publicités
Catégories : Jeux d'écriture | Étiquettes : | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Badineries atrabilaires

  1. Joli exercice, d’autant que les mots retenus n’étaient pas faciles à placer. Et en plus, dans l’ordre !
    Chapeau !

    • Merci beaucoup! Celui là je l’avais écrit il y a quelques années déjà, pour m’amuser et apprendre à user de mots moins communs! Par contre, « ubuesque » n’arrive pas dans le bon ordre 😛

  2. Anonyme

    Tu es presque aux frontières de l’onomarturgie 🙂

  3. Ghislaine

    Il existe toujours cet atelier d’écriture ? cela me plait……………cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :